Vaincre votre anxiété par la Sophrologie et la méditation pleine conscience

En effet, ces techniques vous permettront, dans un premier temps, de vous octroyer un moment rien que pour vous, un moment entièrement consacré à votre écoute, où vous (ré)apprendrez à faire une pause et où vous reprendrezcontact avec votre corps.

Ensuite, progressivement vous gérerez mieux votre stress, vous saurez relâcher vos tensionsvivre pleinement l’instant présent (sans vous projeter trop loin dans le futur ni ressasser le passé), accueillir l’aspect positif des choses et mettre entre parenthèses le négatif, prendre de la distance par rapport à vos soucis et enfin, vous accepterez de ne pas pouvoir tout contrôler pour qu’ainsi de nouvelles solutions s’offrent à vous, élargissant le champ de tous les possibles.

Avec un peu d’entraînement et quelques temps de pratique (cela reste tout de même une thérapie brève : les bienfaits de ces techniques se font ressentir très rapidement) vous parviendrez, en toute autonomie, à faire face aux difficultés de la vie et à vos angoisses.

Comme l’explique ce témoignage :

« J’étais déjà un peu familiarisé avec la méditation. Ces séances de thérapie psycho-corporelle m’ont fait réaliser que la vraie vie ne se déroule finalement que dans le moment présent. Quand je m’efforce d’y entrer en observant ce qui se passe en moi, je suis pleinement à l’écoute de moi-même. Je n’aurais jamais imaginé auparavant combien je pouvais être en quelque sorte à côté de ma vie en étant sans cesse dans le passé ou en me projetant dans l’avenir, craint à l’avance, imaginé en dépit du bon sens. Quelle maîtrise ai-je de ma vie ? Le passé ne reviendra pas et le futur, de quoi sera-t-il fait ? Je n’ai aucune prise là-dessus. Que serai-je dans une seconde une minute, une heure, un jour, un an ??? Le moment présent, je le savoure d’avantage depuis que j’ai suivi ces séances. Je profite encore bien plus de ce qui a lieu maintenant, à ce moment-ci, que le moment soit agréable ou pas d’ailleurs, attentive à mon ressenti, même s’il est désagréable et même si je ressens à nouveau ces sensations corporelles désagréables dues au stress et à la post-dépression. Le programme m’a semblé court, mais il est dense, exigeant. Je savais qu’en m’y engageant, je devrais fournir un effort de pratique quotidienne. Je ne l’ai pas suivi à la lettre, incapable certains jours de collecter les impressions, sensations et de pratiquer les exercices demandés. Mais, j’ai fait du mieux que j’ai pu. C’est une grande satisfaction. Je continue de pratiquer chaque jour, ne fut-ce que quelques minutes, pour rester ancrée dans ma vie, trouver un moment de calme et de paix. Je pratique un joyeux mélange personnel d’exercices… Un cocktail détonnant de bien-être. Je sais maintenant que le chemin est ouvert devant moi et que je pourrai connaître encore de multiples et infinies expériences. Ce n’est qu’un début et ça me donne des ailes. »

Françoise

Toutefois, ces pratiques sont fortement déconseillées en phase aiguë de dépression, il est donc préférable d’intervenir aux premiers signes d’anxiété ou d’attendre la fin de sa dépression pour éviter une éventuelle rechute.

Attention ! Un sophrologue ne se substitue pas à un médecin ! L’anxiété et qui plus est la dépression doivent être prises très au sérieux. C’est un signal d’alarme qui doit vous alerter et nécessite la consultation et le diagnostic d’un médecin qui saura vous conseiller au mieux. 

Source: http://www.sophro-and-co.com/anxiete-angoisse-depression/

Écrire commentaire

Commentaires: 0